Niveaux Techniques en alpinisme

Ce simple schéma devrait vous faciliter à mieux comprendre quel est vôtre réel niveau technique en alpinisme. Sûrement beaucoup le trouveront inutile et/ou incomplet, mais nos objectifs sont d’aider les passionnés de montagne à comprendre mieux où peuvent être techniquement indépendents et où ils nécessitent encore de stages pour améliorer leur niveau.

Dans ce schéma on ne traite pas l’expérience personnelle, elle ne peut pas être schématisée car subjéctive. Donc, la technique en montagne ne suffit pas pour réaliser les courses avec la prudence nécessaire. En effet il y a un ensemble de connaissences qu’on apprend qu’avec une continuelle fréquentation de la montagne avec des personnes plus expérimentées que vous et qui peuvent vous transmettre ces connaissences.

Les programmes liés aux différents niveaux sont étudiés pour ammener le participant, graduellement et régulièrement, au niveau supérieur.

Ces programmes ne sont que quelques-unes des possibilités réalisables avec nous. Donc on est ouvert à toutes propositions qui puissent satisfaire vos intêrets. Bon, maintenant découvrez vôtre niveau et joyeuse montagne à tous.

DEBUTANT

Tu es un randonneur qui a l’habitude de marcher pendant 6/8 heures, même sur des sentiers exposés de moyenne montagne (2000-2800 mt d’altitude). Des fois tu as marché sur des pierriers et/où des petites moraines.

NIVEAU 1

Tu marche en crampons sur un glacier avec des pentes de 20°/25° degrés et tu grimpes en rocher, “via ferrata” aussi, tant à la montée qu’à la descente sur une difficulté de I/II degré sur des parois de 20/25 mt de développement avec seulement des courtes parties verticales. En haute montagne tu as déjà réalisé des sommets faciles où tu as employé sur glacier le piolet et sur le rocher, pour des parties de 10 – 15 mt, les mains pour maintenir l’équilibre .

NIVEAU 2

Tu marches, sans problèmes, en crampons sur des glaciers complexes, sur des courtes pentes/couloirs (15/20 mt) en neige/glace à 40°/45° degrés maximum avec 1 ou 2 piolets. En rocher tu grimpes en crampons sur le I/II degré et en haute montagne tu réalises des courses de niveau F/PD où l’emploie des mains devient prioritaire pour la réalisation de l’ascension. En escalade tu grimpes, en deuxième de cordée, sur le IV degré, même sur des voies de deux longueurs (100 mt) avec des courtes parties verticales (3/4 mt) et tu redescend en rappel.

NIVEAU 3

Tu réalises, tranquillement, des courses à la montée et à la descente, de pentes/couloirs de neige/glace et /ou en mixte avec une inclinaison régulière de 45°/50° degrés sur des longues parties (100 mt). En rocher tu grimpes en crampons jusqu’au III + degré. En haute montagne tu réalises, tranquillement, des courses de niveau PD avec des courtes parties AD même sur des arètes exposées. En escalade tu grimpes sans problèmes sur le IV degré en deuxième de cordée et tu commences à passer quelques petites parties en V degré aussi sur des voies de 200-250 mt de dénivelée.

NIVEAU 4

Tu évolues sans problèmes tant à la montée qu’à la descente sur des courtes pentes/couloirs de neige/glace à 60°/70° degrés avec 1 ou 2 piolets, tu grimpes, sans problèmes, en crampons sur du IV degré. La progréssion “corde tendue” (simultanée de tous les membres de la cordée) en crampons sur du rocher en I/II degré, sur les arètes, pentes/couloirs de neige/glace ou mixte à 40° degré ne te posent pas de gros soucis. En haute montagne tu effectues régulièrement des courses de niveau AD et tu a réalisé de courtes courses de niveau D. En escalade tu as l’habitude de grimper en deuxième de cordée sur du V degré avec des courtes parties plus difficiles sur des voies de 200-250 mt de dénivelée même en haute montagne avec le sac sur le dos.

NIVEAU 5

Tu est un alpiniste de très bon niveau qui d’habitude réalise des courses en haute montagne de glace et mixte de niveau D/D+,TD- même avec des dénivelées importantes (plus de 500 mt) et d’une longueur en heures qui peut dépasser les 10 heures et où la progréssion à corde tendue est prioritaire. Sur la glace tu grimpes sur des pentes jusqu’à 80° degrés. En escalade tu grimpes sans problèmes, en deuxième de cordée, pendant 7/8 heures et plus, même en haute montagne avec le sac sur le dos, sur des voies de plus de 300 mt de dénivelée et d’une difficulté continue sur le 5c-6a et des petites parties plus difficiles.

NIVEAU 6

Tu es un alpiniste de très haut niveau. Pour toi les courses en rocher, glaces et mixte sont techniquement et phisiquement engagées qui peuvent nécessiter des bivouacs en paroi. En haute montagne tu réalises normalement des courses de plusieurs jours d’un niveau minimum TD. Sur la glace tu grimpes régulièrement sur le 80° degré avec des parties à 90° degré sur plusieurs longueurs de corde. En escalade tu grimpes sans soucis en premier de cordée sur des voies de 6b avec des protections à spit et en deuxième de cordée en haute montagne sur le 6a avec le sac sur le dos sur des voies de plus de 300 mt de dénivelée.